Master Professionnel Métiers de la Traduction - Université Bordeaux Montaigne

Master Professionnel Métiers de la Traduction

Contact(s)

Composante :UFR Langues et Civilisations

Contact(s) administratif(s) :

Vous êtes titulaire :
  • d'un diplôme français
  • d'un diplôme étranger

Enseignant(s) responsable(s) :

En bref

Langues : Français, Allemand, Anglais, Espagnol

Lieu d'enseignement : Bordeaux et agglomération

Durée : 1 année(s)

Crédits ECTS : 60

Niveau d'études : BAC +5

Formation initiale : Oui

Formation continue : Oui

Formation à distance : Non

Domaine ministériel : Arts - Lettres - Langues
Mention : Langues et civilisations
Spécialité : Métiers de la traduction : traduction, traductologie de l'écrit pour l'édition et le marché du livre

Présentation

Master professionnel en 2ème année uniquement.
(pas de Master 1ère année).

Cette formation répond à l’évolution de la pratique européenne des langues.

À court et moyen terme, la demande de traduction est appelée à se développer. Cela va de pair avec le maintien d’un haut degré de diversité linguistique en Europe. Or, seule la traduction peut garantir la pérennité de cette diversité. Assurant la circulation des savoirs, des œuvres et des imaginaires, la traduction joue, du reste, un rôle politique crucial dans la construction européenne.
Il est donc légitime et opportun que l’université prépare à la profession de traducteur et délivre un diplôme exigeant.
L’université Michel de Montaigne – Bordeaux 3, du fait de la variété et de la qualité de ses formations en langue, en a les moyens. Elle en a aussi la volonté. Son projet d’édification d’une Maison des langues et des cultures (M.I.L.C.) à l’horizon 2015 l’atteste aussi fortement. Cette spécialité de master a été créée en 2002. Elle incluait à l’origine deux parcours (anglais et allemand) ; elle en compte trois désormais, avec l’ouverture du parcours espagnol depuis la rentrée 2008. D’autres parcours pourraient ouvrir dans les années à venir.

Objectifs

La formation dispensée vise prioritairement à développer les compétences particulières exigées en traduction. Elle met l’accent sur une pratique intensive et tutorée, alternativement collective et individuelle, de la traduction. Elle familiarise les étudiants avec les métiers du livre et de l’édition.

Informations complémentaires

Traducteurs chevronnés, éditeurs, auteurs, directeurs de collection et jeunes traducteurs diplômés de la formation interviennent, ponctuellement, au fil de l’année, dans le cadre de conférences, séminaires ou tables rondes.
Le principal réseau professionnel associé est l’A.T.L.F. (Association des Traducteurs Littéraires de France). La formation travaille en coopération étroite avec l’A.T.L.F. : interventions régulières de membres de l’A.T.L.F. dans le cadre de conférences, ateliers ou tables rondes ; ou encore, participation de la responsable du master à une table ronde sur les formations à la traduction en France, organisée par l’A.T.L.F. en Arles, en novembre 2010.
Les partenariats avec des maisons d’éditions sont nombreux, dans le cadre des stages obligatoires en entreprise : Actes Sud, Albin Michel, Allia, Arphilvolis, Aubéron, éditions Bastingage, Bayard, Le Bord de l'Eau, Castor Astral, Cataplum, Cultures Sud, Denoël, Les Dossiers d’Aquitaine, Gallimard, La Joie de Lire (Genève), L'Harmattan, La Compagnie littéraire, Monsieur Toussaint Louverture, éditions de la M.S.H., éditions Nous, Le Passant ordinaire, Pleine Page éditeur, Privat, Presses Universitaires de Bordeaux, Rageot, éditions du Regard, éditions William Blake, etc.
L’association A.T.L.A.S. (Assises de la Traduction Littéraire en Arles) accueille chaque année nos étudiants dans le cadre de ses ateliers et tables rondes du mois de novembre. L’université finance les frais d’inscription aux Assises des étudiants de la formation.
Dans le cadre d’une convention passée avec notre établissement, la Maison des Ecrivains finance à hauteur de 50% les interventions d’écrivains dans le cadre de la formation.
Dans le cadre d'une convention d’établissement avec Middlebury College (Vermont), une bourse d'études est offerte à des étudiants souhaitant passer un semestre ou une année de master au Monterey Institute of International Studies (Californie). Dans le cadre d’une autre convention, Kent State University (Ohio) accueille tous les deux ans un étudiant de Bordeaux 3 pour une formation diplômante en traduction, de niveau master également. Ces deux établissements sont très réputés pour leurs formations à la traduction. Ainsi un réseau d’universités s’est-il constitué, qui permet aux étudiants de bénéficier de formations à la traduction professionnelle, complémentaires de celles de l’université Bordeaux 3. La formation collabore également avec le Bureau de Liaison Littéraire du Goethe-Institut (Bordeaux) et ECLA (participation aux ateliers de traduction littéraire organisés en lycée en partenariat avec le Rectorat de Bordeaux).

Un blog animé par Caroline Lepage, professeur des universités et traductrice, et alimenté par enseignants, traducteurs, étudiants et anciens étudiants s’est créé en 2008.