Coopération - Université Bordeaux Montaigne

Politique de coopération

Réunion RIUne bonne politique de relations internationales doit s’appuyer sur des choix raisonnés croisant, d’une part, les savoirs et les savoir-faire dont elle estime qu’ils sont exportables et, d’autre part, les cibles géographiques où elle souhaite les transférer. Si l’on veut monter d’un cran dans l’excellence, on conduira une politique paradoxalement plus humble mais qui se nourrira autant des apports étrangers que de ses propres constructions.

La signature des accords interuniversitaires et l'organisation des mobilités étudiantes et enseignantes de l'université s’inscrivent dans le cadre programmatique ainsi tracé.

Bordeaux 3 s'attache à consolider les accords de coopération les plus actifs. Sans éliminer les liens inter-personnels, l'université multiplie la recherche de partenariats internationaux dans l'optique de faire évoluer les formations vers des co-habilitations internationales de diplômes voire des double diplomations.

Vous pouvez consulter le guide de la coopération (1 MB)téléchargeable au format PDF.

Je suis intéressé(e) par un accord Erasmus, une convention, dans tel ou tel pays ?

Vous souhaitez élaborer un projet de partenariat ou effectuer une mobilité, pour mieux localiser ou identifier un accord ou une convention, accédez à la base de données des coopérations de Bordeaux 3.

Participer à des programmes

L'annonce des appels à candidatures figurera désormais dans les actualités à paraître dans la rubrique relations internationales.

Quelques exemples de coopération active

Au fil des visites

  • 9 décembre 2010 : Université d'Iwate