Chiffres clefs - Université Bordeaux Montaigne

Chiffres clefs

L'université Michel de Montaigne en chiffres

une étudiante se promène sur le campus Située sur le campus de Pessac Gradignan Talence, un des plus grands d’Europe, avec 235 hectares, l’université Michel de Montaigne Bordeaux 3 est un acteur économique et culturel majeur de la région.

Avec 15 200 étudiants inscrits en 2009/2010, l’université retrouve son niveau de 2007/2008 après une baisse en 2008/2009. La  population étudiante est très diversifiée, elle compte ainsi un millier d’étudiants en reprise d'études (dont un tiers en formation à distance), 39 auditeurs libres.

En savoir plus sur le devenir des diplômés avec l'observatoire des étudiants.

Des moyens pédagogiques en constante évolution

étudiants en salle informatiquePour chacun de ces publics, l’université a su développer des moyens pédagogiques modernes et adaptés :

La rénovation complète de l'offre de formation

une étudiante face à la feuille blancheLa mise en place du LMD a été l’occasion de rénover l’offre de formation de l’université et de l’ancrer dans le site bordelais. Au total, l’université propose  9 mentions de licence, 10 licences professionnelles, 33 spécialités de master et 26 doctorats . 14% de nos étudiants sont inscrits dans une formation professionnelle. L’intégration de Bordeaux 3 dans le contexte régional se mesure à la diversité des partenariats : 6 co-habilitations, 4 conventions.

L’université propose, au coté de ces diplômes, une palette importante de formations :  22 certificats dont 8 certificats de langues de l’enseignement supérieur (CLES) et 14 certificats de langues des universités de Bordeaux (CLUB) et 1 certificat  informatique et Internet (C2I), 6 diplômes d'université et 18 préparations aux concours (CAPES et AGREGATION).

Un rayonnement international affirmé

Le rayonnement international affirmé de l’université s’appuie sur une activité accrue dans le domaine de la coopération et des relations internationales :

  • les rencontres institutionnelles progressent puisqu'une trentaine de délégations d’universités étrangèresont été accueillies en 2009,
  • la mobilité étudiante est stimulée par les partenariats. Les signatures d’accords bilatéraux Socrates-Erasmus permettent le départ et l'accueil d'étudiants en mobilité : en 2009, 173 accords bilatéraux  sont actifs (722 étudiants en mobilité en 2009/2010 et 78 pays concernés),
  • la tradition d’accueil des étudiants étrangers s’en trouve confortée : ils sont  2 620 étudiants de nationalité étrangère inscrits en 2009/2010, provenant de plus 100 pays différents.

Une action culturelle engagée

La politique culturelle est un élément fort de l’identité de l’université. Elle s’articule autour de la création, la recherche, l’éducation et le partenariat dans et hors l’université. Elle s’appuie sur de nombreuses manifestations culturelles (une centaine pour l'année 2009/2010).

En 2009/2010
  • 19 séances de cinéma (dont un certain nombre de projections à l'Utopia ou au Jean Eustache) et 2 festivals,
  • 15 représentations de théâtre et 1 match d'improvisation,
  • 20 rendez-vous dans le cadre des ateliers Montaigne,
  • 9 concerts,
  • 10 expositions,
  • 5 stages et 6 représentations professionnelles de danse
  • 2 festivals et 4 ateliers organisés par les 4 universités bordelaises 

Des étudiants acteurs de l'université

campagne étudiante sur la solidatritéL’implication des étudiants dans cette vie citoyenne se traduit par le foisonnement des projets étudiants associatifs (plus de 37 associations existent à Bordeaux 3) financés par l’université.

La participation des étudiants à la vie démocratique de l’université est encouragée et favorisée par la reconnaissance de l’engagement étudiant : le taux de participation aux élections étudiantes est élevé, 15 % aux élections de 2010 -  et est en hausse continue depuis 10 ans.

La valorisation de la recherche

Tout en menant une politique de site volontariste, le rayonnement international de Bordeaux 3 en matière de recherche s’est développé. Il se manifeste par :

  • un accroissement des manifestations en 2009/2010, nationales (12 colloques et 34 séminaires) et internationales (20 colloques, 27 journées d’études),
  • un chiffre d’affaire des ventes des Presses Universitaires de Bordeaux en hausse (environ 100 000 € de ventes),
  • la signature de conventions ANR (14 en cours en 2009/2010) et de contrats de recherche avec des partenaires publics ou privés (73 en cours en 2009/2010).