Projet d'établissement - Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 devient Université Bordeaux Montaigne

université Michel de Montaigne Bordeaux 3 

Horizon 2015


Le 28 juillet 2011, Monsieur Laurent Wauquiez, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche (MESR), et Monsieur Patrice Brun, président de l’université Michel de Montaigne Bordeaux 3, ont signé le contrat pluriannuel 2011-2015 dit « contrat quinquennal ». C’est un moment fort dans la vie d’un établissement, qui permet de réaffirmer une identité, de mobiliser l’ensemble de la communauté universitaire, étudiants, enseignants et personnels BIATOS, autour d’un projet commun et de formuler, en collaboration avec le ministère, de nouveaux objectifs.

Ce contrat est structuré autour de trois axes

Assurer l'accompagnement des étudiants et mettre en œuvre un environnement de travail, gages d’attractivité et propices à la réussite des étudiants, notamment en licence

3 étudiants vétus d'un tee shirt MontaigneL’amélioration de la réussite des étudiants, depuis la pertinence de leur orientation jusqu’à leur insertion professionnelle en passant par la qualité de leur formation, constitue un enjeu prioritaire pour l’université, notamment au regard de la part élevée d’inscrits au niveau licence. Cela implique également de faciliter l’intégration des étudiants dans leur cadre de travail en améliorant leur accueil sur un campus rendu plus attrayant et en mettant à leur disposition des outils de communication et d’information efficaces.

Affirmer l’identité de Bordeaux 3 en matière de recherche, afin de conforter sa place dans la stratégie de site

le penseur de RodinL’université Bordeaux 3 (avec 13 unités sur 16 classées en A et A+ par l'évaluation de l'AERES) bénéficie d’un potentiel scientifique de qualité. Enracinée dans les champs scientifiques des arts, lettres, langues et sciences humaines et sociales, l’université qui affirme sa pluridisciplinarité, confortera ses domaines d’excellence tels que l’archéologie, la philosophie et les études hispaniques, tout en favorisant la détection et la coordination des synergies possibles entre unités de recherche. La définition de logiques d’actions communes contribuera à rapprocher formation et recherche et à développer l’aptitude à une « interdisciplinarité pertinente ».

Dans cet esprit, l’ambition de la nouvelle politique scientifique, est de marquer davantage l’identité de l’université en affirmant ses différences et ses spécificités.

Organiser une gouvernance collégiale et participative, fondée sur une optimisation des ressources

Salle des actesBordeaux 3 s’est engagée dans une profonde modification de son mode de gouvernance et de son fonctionnement. Elle a reconfiguré ses Unités de Formation et de Recherche en les portant de 11 à 3, évolution institutionnelle majeure qui permettra d’accroître sa visibilité et son efficacité.

La période contractuelle 2011-2015 sera l’occasion de mener à son terme cette réforme qui facilitera le dialogue de gestion avec l’ensemble des composantes et les instituts internes et renforcera leur participation à la politique d’établissement.

Téléchargez le contrat de développement pluriannuel 2011-2015 (1 MB)